Le Monde à l'usage
Tour du monde sans avion d'une durée de 17 mois d'un journaliste (Luc Peillon) et d'un photographe (Boris Naudin) en 2004 et 2005. Travail au gré des opportunités dans les pays traversés. Lauréat du concours de carnets de voyage Uniterre, édition 2007. Contact: lucpeillon (aro) yahoo.fr


Menu

» Accueil
» Qui suis-je ?
» Mon itinéraire
» Livre d'or
» Album photos
» Archives
» Mes amis

Rubriques

* Avant de partir
* Infos Amériques
* Infos Asie
* infos Moyen Orient
* Infos traversée du Pacifique
* Itinéraire
* Liens
* Musiques
* Vidéos par pays
** carnet sonore Paris 10e
***********************
1. De Paris à Istanbul
2. En Turquie
3. En Irak
4. En Iran
5. Au Pakistan
6. En Chine
7. Hongkong
8. Vietnam
9. Cambodge
91. Thaïlande
92. Malaisie
93. Singapour
94. Traversée du Pacifique
95. Etats-Unis
96. Mexique
97. Guatemala
98. Salvador
99. Nicaragua Costa Rica
991. Panama
992. Colombie
993. Venezuela
994. Brésil
995. Traversée Atlantique


Avant de partir

A ne pas oublier: Hamac (en toile car plus léger), moustiquaire, cartes géographiques, carte bancaire, stylo et papier, scotch, passeport, argent en liquide, photos d'indentité, certificat international de vaccination, permis de conduire international (voir ci dessous), numéro d'opposition à la carte bancaire, affaires personnelles (vêtements, nécessaire de toilette, chaussures), pharmacie, boules Quies (ça change le voyage dans certains pays), lampe frontale, lot de livres francophones à échanger une fois lus, Tongs à épaisses semelles (pour les douches communes), cadenas, opinel. D'une manière générale, évitez de vous charger inutilement. N'emportez avec vous que le strict nécessaire. Si vous faites des achats en voyage, renvoyez-les par la Poste ou confiez les à vos amis ou votre famille qui viennent vous visiter dans un pays.

 

 

Santé.

-La nourriture est globalement sans danger dans la plupart des pays, d'autant que votre estomac s'habitue au fur et à mesure du voyage. Faites attention cependant à l'eau (ne buvez que de l'eau en bouteille) et aux produits réalisés avec de l'eau froide (glaces, jus de fruits en mixeur).

-En cas de problème de santé grave, contactez votre ambassade pour avoir les coordonnées d'un médecin, voire un cabinet médical intégré à l'ambassade.

-Assurance : Il faut le plus souvent être couvert par une assurance spécifique au-de là de trois mois à l'étranger. Veillez donc à bien lire votre contrat d'assurance santé et rapatriement. Au besoin, souscrivez une assurance particulière, notamment pour la complémentaire.

-Pharmacie : Répulsif anti-moustiques (5/5 tropic), antibiotique à large spectre, type Amoxyciline 500 mg, désinfectant, pansements, antiparasitaire type Albendazol, Paracétamol, anti-dyharée. Pour l'anti-palu : dans la plupart des pays impaludés, les risques sont minimes si vous restez dans les grandes villes. Un traitement n’est réellement nécessaire que si vous allez dans la nature. Il est alors souvent plus intéressant d’acheter l’antipalu sur place, moins cher qu’en Europe et plus adapté à la nature du palu local.

-Vaccins: au moins un vaccin est indispensable, ne serait ce que parce qu'il exigé par de nombreux pays : la fièvre jaune. Dans certains endroits, le vaccin contre la rage peut être utile (s'y prendre un mois à l'avance minimum avant le départ). Pensez également à vous mettre à jour pour les basiques (diphtérie, tétanos, polio (DTP) hépatite A, tiphoïde). Renseignez-vous auprès de l'institut Pasteur (211 rue de Vaugirard, 75015 PARIS, métro pasteur, tél : 01.40.61.38.43) . N'oubliez pas d'emporter avec vous votre « certificat international de vaccination ».

 

Ordinateur : Portable ou palm? Les progrès techniques ont donné naissance aujourd'hui à de très petits portables. Mais ils restent souvent très chers, causant de fait un vrai préjudice en cas de perte ou de vol. Le meilleur rapport poids/prix/pratique pour écrire reste le palm (type Tungsten), accompagné d'un clavier dépliable, et d'une carte mémoire (type SD) permettant de télécharger régulièrement les textes dans les cafés internet sur sa messagerie email. Attention cependant, les Palms « boguent » régulièrement et nécessitent à ce titre une ré-initialisation tous les deux ou trois mois, voire plus. Ce qui impose de bien emporter avec soi son CD d'installation pour réinitialiser le Palm dans les cafés internet, quand ceux-ci le permettent.

Téléphone: pensez à prendre un téléphone au moins tri bandes, qui sera utilisable dans à peu près tous les pays. Les abonnements « monde » restant très chers, achetez des cartes prépayés dans les pays où vous arrivez. Seul problème : vous devez changer de numéro à chaque arrivée dans un nouveau pays.

Visas : dans la plupart des pays exigeant un visa, celui-ci est retirable dans le pays précédent auprès de son ambassade. Attention cependant, notamment pour l'Iran et le Pakistan, le mieux est de prendre les visas en France, au risque sinon de se le voir refuser. Pensez aussi à prendre avec vous un stock de photos d'identités. Veillez également, à chaque entrée dans un pays, à rationaliser l'espace du passeport. Demandez ainsi au douanier de « tamponner » à proximité des autres tampons, et non au milieu d'une page vierge qui vous sera utile pour un visa ultérieur.

 

Compte bancaire et argent : de nombreuses banques proposent désormais une gestion du compte bancaire par internet. Cette formule est très pratique pour gérer son compte à distance. Pensez également à donner pouvoir sur votre compte à un proche pour les opérations impossibles à réaliser à distance. Pensez également à « numériser » un RIB à stocker dans votre messagerie électronique. Pour vos paiements, une carte bancaire internationale basique est suffisante, sauf si vous voyagez à grand frais, dans quel cas une carte « premium » est nécessaire. Attention, quelques pays, comme l'Iran ou l'ouest de la Chine, ne premettent pas de retirer de l'argent avec sa carte bancaire, prévoir du cash. Pensez également à emporter avec vous une somme en liquide (400 euros) à conserver en cas de problème.

 

 

Permis de conduire. Vous pouvez être amené à acheter ou louer une véhicule lors de votre voyage. Il est donc indispensable de faire faire un permis de conduire international auprès de votre préfecture. Si vous partez avec votre propre véhicule, veillez à vous renseigner sur les pays qui exigent un « carnet de passage », très cher et retirable auprès de l'automobile club.

Documents : servez-vous de votre messagerie électronique, à ouvrir sur un site gratuit car accessible partout dans le monde (type yahoo, gmail, ou laposte.net) comme d'une armoire où vous pourrez stocker les documents essentiels préalablement numérisés : RIB, passeport, pièces d'identité.

Impôts : essayez de payer votre impôt sur le revenu avant votre départ en vous rendant directement auprès de votre trésorerie. Sinon, choisissez le paiement de vos impôts par internet. N'oubliez pas de faire transférer votre adresse vers celle d'un proche qui pourra s'occuper de vos formalités papier.

 

Sécurité : le monde n'est pas hostile et les habitants qui peuplent cette planète restent plutôt accueillants. Pas de parano, donc. Veillez cependant à respecter un minimum de règles notamment pour les filles qui voyagent seules. D'une manière générale, évitez de vous promener avec un appareil photo en bandoulière, avec des bijoux, un portefeuille qui dépasse de la poche, et globalement avec tout signe extérieur de richesse. Veillez également à respecter les cultures locales, en évitant, par exemple dans les pays musulmans, de déambuler en petite tenue. Evitez aussi les lunettes de soleil quand elles ne sont pas indispensables. Quand vous sortez le soir, ne prenez que l'argent nécessaire à la soirée et prenez une photocopie de votre passeport en laissant l'original à l'hôtel. Certains pays (notamment Vietnam et Cambodge) nécessitent de faire très attention dans les hôtels, où des cambrioleurs peuvent pénétrer, même à un étage élevé. Au Brésil, en cas d'agression, n'hésitez pas à lâcher un peu d'argent. En cas de vol de carte bleue, rendez vous directement sur internet ou appelez votre pays pour faire opposition (emportez avec vous le numéro international d'opposition à la carte bancaire).

 

 

Itinéraire: A vous de décider si vous voulez prévoir un itinéraire précis avant votre départ ou vous « laisser porter » par le voyage. Dans le deuxième cas, attention aux délais pour l'obtention de certains visas, qui vous imposeront de rester dans le pays où vous le sollicitez. Si vous êtes en voiture, faites également très attention aux formalités de passage des frontières et notamment à l'exigence ou non d'un « carnet de passage », ainsi qu'à l'assurance demandée. Enfin, si vous choisissez de ne pas prendre l'avion, vérifiez que les routes sont ouvertes, notamment pour certains postes frontières. Attention, par exemple, à la traversée de l'Himalaya, qui ne peut se faire qu'à trois ou quatre endroits sur les 4000 km que couvre cette chaîne de montagnes. Pour la panaméricaine également, notez que celle-ci s'interrompt sur 300 km entre le Panama et la Colombie (vous devrez prendre un voilier privé ou un bateau de pêcheur, cf. "infos Panama").

Transports: Des forfaits aériens sont proposés par les compagnies, de même que pour le rail (interail) si vous restez en Europe. Sinon, pensez à vous renseigner dans les gares ferroviaire ou routière au minimum la veille de votre départ d'une ville. Pour des infos plus précises, rendez-vous à la rubrique « infos » par pays. Faites-vous confirmer à chaque fois l'heure du départ, notamment pour savoir s'il s'agit bien d'un départ à «huit heures » le matin ou l'après-midi.

Hôtels : Ne pas hésiter à prendre du temps avant de choisir un hôtel. Si vous êtes deux, l’un de vous gardera les sacs tandis que l’autre parcourra la ville. Si vous êtes seul, laissez votre sac à une réception et prétexter un déplacement à la banque pour retirer des sous. Gardez évidemment avec vous vos papiers et votre argent. Si les adresses délivrées par les guides peuvent être intéressantes au moment de leur découverte par les rédacteurs de ces mêmes guides, l’affluence peut vite faire s’envoler les prix. Il existe pourtant de très nombreux hôtels à proximité de ceux qui bénéficient de publicité. Et très souvent à un meilleur rapport qualité/prix. N’hésitez pas à demander à voir la chambre, et même à tester la robinetterie dans certains pays (Pakistan, Chine…). Si vous restez plusieurs jours, il est parfois possible de négocier, surtout si vous sentez que l’hôtel est loin de faire le plein.

 

Restaurants: Aucune règle particulière si ce n'est le feeling. Un aubergiste peu sympa fait rarement de la bonne nourriture. De la même manière, même s'il ne s'agit pas d'une règle générale, un resto vide peu poser question. N'hésitez pas non plus à aller dans les restaurants où se rendent les « locaux », c'est souvent l'endroit où se mijotent les meilleurs plats.


Publié le 4/11/2006 à 04:40, dans * Avant de partir,
Mots clefs :
Ajouter un commentaire

<- Page précédente | Page suivante ->